5 articles par NICOLAS PUJOL

Article la dépêche du midi : "Le premier prix pour dix élèves du collège Victor-Hugo"

Par NICOLAS PUJOLPublié le 30 juin 2016 à 11:00

 

Le premier prix pour dix élèves de Victor-Hugo

Enseignement et formation - Concours agriculture d'aujourd'hui

 

  • Des collégiennes fières et heureuses à l'heure des récompenses/Photo DDM.

Des collégiennes fières et heureuses à l'heure des récompenses/Photo DDM.

Carla, Julie, Sidonie, Faïsa, Jade, Célia, Lucie, Maëlwen, Marion et Tessa affichent un sourire grand comme ça. Elles sont radieuses. Dans les locaux de leur collège Victor-Hugo, les dix étudiantes qui animent l'atelier développement durable viennent de recevoir le premier prix du concours «A la découverte de l'agriculture d'aujourd'hui», une manifestation organisée par Jeunes Agriculteurs Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, l'Onisep et l'académie de Toulouse. «Ce concours avait pour objectif de faire découvrir le secteur agricole à des élèves de collège allant de la sixième à la troisième, explique Claire Vigneaux, la principale. À partir d'une visite d'exploitation et de témoignages, les élèves devaient réaliser un support de présentation du métier d'agriculteur ou d'agricultrice.» Un féminin qui colle parfaitement, seules les filles ont participé. La copie rendue, sous la forme de diapositives étayées de photos et de vidéos, valait bien le premier prix.

 

Lors de cette remise, les bons échos étaient unanimes pour louer le monde agricole et particulièrement l'exploitation en conversion bio de Michel Paparil, près de Mirepoix. «Je ne pensais pas que l'agriculture c'était aussi convivial ; ça donne des envies pour plus tard», confie Sidonie. Au volant d'un tracteur, planter des patates, aller au moulin et fabriquer de la farine, l'intérêt était partout. «J'entends de l'enthousiasme», assure Pascal Laconte, inspecteur de l'Éducation nationale. Pour Michel Paparil, également professeur au collège, «l'avenir de l'agriculture, le développement durable, il est à travers ces élèves ; il faut leur montrer, leur transmettre, il y a eu beaucoup de volonté, de détermination, des élèves très motivés». Pour participer à ce concours, il fallait juste s'inscrire. Pas une de ces demoiselles n'a de regrets. Elles sortent renforcées de cette belle expérience personnelle et aussi en équipe, d'autant plus qu'elles ont placé leur collège à la première place sur les douze participants de Midi-Pyrénées.

 

Dans leur main elles serrent fort leur récompense, un MP3 offert par la chambre d'agriculture, un prix à la hauteur de leur investissement.

 

La Dépêche du Midi

Article la dépêche du midi du 29/12/2015 : "Les diplômes du brevet remis au collège Victor-Hugo"

Par NICOLAS PUJOLPublié le 01 janv. 2016 à 13:09 ♦ Mis à jour le 01 janv. 2016 à 13:10

Les diplômes du brevet remis au collège Victor-Hugo

 

Les diplômés et leurs professeurs se sont retrouvés avec plaisir./Photo DDM.
Les diplômés et leurs professeurs se sont retrouvés avec plaisir./Photo DDM.

 

Ce samedi matin, c'est avec leur statut de nouveaux lycéens que des anciens collégiens de Victor-Hugo, accompagnés de leurs parents, sont revenus dans l'établissement où ils ont étudié pendant quatre ans. La raison de leur retour était la remise des diplômes du brevet des collèges ou du certificat de formation générale qu'ils ont obtenu au terme de la dernière année scolaire. Ils étaient accueillis par la principale, Claire Vigneaux, et leurs anciens professeurs.

 

S'adressant aux récipiendaires, Claire Vigneaux disait : «C'est le premier diplôme de votre vie. Conservez-le précieusement, il vous servira dans l'avenir. Je vous félicite pour votre réussite, sans oublier vos professeurs qui vous ont suivis et soutenus pour que vous puissiez arriver à ce résultat. Ils sont présents ici et je vous demande de les applaudir pour les remercier de leur travail». Il est vrai que tous ont de quoi se réjouir quand on sait que 83 élèves ont eu le brevet, dont beaucoup avec la mention très bien. Un chiffre qui représente 94 % de réussite pour le collège. Les diplômes étaient remis aux jeunes par leurs professeurs mais également par le maire, Marc Sanchez, et Isabelle Graupéra, conseillère municipale, déléguée aux affaires scolaires.

 

Après les remises, la principale invitait les participants à se retrouver autour d'un buffet dressé pour l'occasion. Un moment de convivialité propice aux retrouvailles entre élèves et professeurs. Des retrouvailles empreintes de bons souvenirs pour tous.

La pomme à l'honneur au collège Victor-Hugo : Article du 17/10/2015 de la Dépêche du Midi

Par NICOLAS PUJOLPublié le 19 oct. 2015 à 09:32 ♦ Mis à jour le 05 nov. 2015 à 13:27

 

La pomme à l'honneur au collège Victor-Hugo

 

Une partie des presseurs de pommes d'un jour./Photo DDM.
Une partie des presseurs de pommes d'un jour./Photo DDM.

 

Mardi, la pomme était à l'honneur au collège Victor-Hugo. La journée, organisée par le foyer socio-éducatif, s'inscrivait dans le cadre de la semaine du Goût. «Aujourd'hui nous faisons du jus de pomme. Les enseignants les ont ramassées, principalement à Mirepoix, au domaine de Gaillade, chez M. Lopez, que nous remercions», explique Michel Paparil, professeur de technologie.

 

Les pommes récoltées donneront au final 450 l de jus. Les élèves de huit classes se sont relayés pour laver, broyer et presser les fruits, puis pour filtrer, stériliser et mettre en bouteilles le jus ainsi obtenu. Toutes ces opérations ont été faites avec du matériel alimentaire. Pour finir, ils ont étiqueté les bouteilles qui seront vendues au profit du FSE. Les bénéfices permettront, entre autres, de financer des sorties et voyages scolaires.

 

Le chef cuisinier avait concocté un repas de midi à base de pommes, servi dans un réfectoire décoré pour l'occasion par M. Meier, le professeur d'arts plastiques. Une reconstitution de pommier, par exemple, trônait au milieu de la salle. Pommes râpées, pommes frites et crumble pour le dessert étaient au menu. «Des crumbles faits avec de la farine bio offerte par un agriculteur», précisait Michel Paparil.

 

Une journée qui, c'est sûr, sera renouvelée l'an prochain.

Vente du jus de pomme : 3 € la bouteille (s'adresser à Mme Couteau : secrétaire)

 

Du beau monde au Village des sciences : Article du 08/10/2015 de la Dépêche du Midi

Par NICOLAS PUJOLPublié le 08 oct. 2015 à 19:02 ♦ Mis à jour le 08 oct. 2015 à 19:05

 

Du beau monde au Village des sciences

 

Fête de la Science - Montgailhard

Le maire de Montgailhard, le sous-préfet de Saint-Girons, le maire de Foix et la représentante de l'inspection académique (de dos) écoutent, attentifs, le cours des collégiennes de Lavelanet./Photos DDM, Amaël François.
Le maire de Montgailhard, le sous-préfet de Saint-Girons, le maire de Foix et la représentante de l'inspection académique (de dos) écoutent, attentifs, le cours des collégiennes de Lavelanet./Photos DDM, Amaël François.

 

Ils ont tous donné de leur temps pour la science. Sous-préfet de Saint-Girons, maires de Foix et Moutgailhard, inspection académique : tous ont eu droit à leurs cours de biologie ou de technologie, à l'occasion de l'inauguration de la «ruche» installée aux Forges de Pyrène pour la Fête nationale de la science.

Cette «ruche», comme l'appelle le président de l'association organisatrice Pyrène Science, Philippe Roubichou, accueille pendant trois jours 1 200 élèves des écoles et collèges du département, mais aussi le grand public. Une trentaine de porteurs de projet (laboratoires, collèges et associations) présentent des ateliers et démonstrations scientifiques sur des thématiques aussi variées que la lumière, l'astronomie, le climat ou la biodiversité.

«Le but de ce Village des sciences est de transmettre la culture scientifique aux jeunes par un moyen ludique, de toucher du doigt tous les grands aspects du monde qui nous entoure», explique Philippe Roubichou, géologue au BRGM, qui coordonne bénévolement l'événement. Le partenariat avec l'éducation nationale fonctionne bien. Au-delà des classes en visite, plusieurs collèges proposent eux-mêmes leurs démonstrations. Les élèves du BTS tourisme de Foix étaient «réquisitionnés» pour l'accueil et l'accompagnement des groupes.

Élus et partenaires circulent dans les allées, s'arrêtent ici et là sur un stand, s'attardent parfois un peu plus. Comme sur cet atelier, mené par quatre élèves du collège Victor Hugo de Lavelanet, sur les étapes de fabrication du miel.

Le maire de Montgailhard Benoît Alvarez se dit fier d'accueillir cet événement sur sa commune : «On se rend compte de son intérêt pour les enfants. Ils découvrent la science d'une autre manière qu'à travers les livres.»

Norbert Meler, également partenaire de la Fête en tant que président de la communauté de commune du Pays de Foix, se dit «heureux que les sites des forges de Pyrène soient transformés en un lieu de transmission de la science et du patrimoine envers les jeunes générations.» L'élu, élève d'un jour, pourrait passer pour un premier de la classe : «J'ai passé dix ans à l'inspection académique, ça me ramène en arrière. Ça m'intéresse beaucoup. Aujourd'hui, c'est un peu protocolaire, mais je reviendrai vendredi à tête reposée.»


Des apicultrices en herbe

Sohane, Carla, Jade et Julia ont passé avec brio leur examen de passage devant les «officiels». Les quatre élèves du collège Victor-Hugo de Lavelanet préparent, depuis la rentrée, avec leur professeur de technologie, cet atelier sur la fabrication du miel. «On va avoir des ruches sur le réfectoire du collège, donc le projet nous a tout de suite intéressé. Et puis on veut obtenir le label écocollège», expliquent les jeunes filles.

Les élèves ont participé au concours "Rallye des Sciences expérimentales"

Par NICOLAS PUJOLPublié le 02 mars 2015 à 20:39 ♦ Mis à jour le 02 mars 2015 à 20:43

 

Compte tenu du succès rencontré les années précédentes, l'Université Paul Sabatier de Toulouse organise une nouvelle fois cette année un "Rallye des Sciences" sous la direction de Xavier Buff et André Antibi.

 

Ce concours scientifique permet de valoriser les sciences auprès des élèves, montrer qu'elles ne sont pas réservées à une élite, qu'elles sont attrayantes et accessibles à tous, mais aussi à initier au travail en groupe.

 

 

Ce sont donc nos élèves des 3 classes de 4° qui ont participé aux épreuves de sélection. Ils ont pu "plancher" une bonne partie de l'après midi sur des problème scientifiques, en SVT mais aussi en Physique-Chimie.

Un candidat étant une classe entière dans ce type d'épreuve,  tous les élèves ont donc du communiquer et participer à la solution retenue.

 

 

Ce sont les enseignants des disciplines scientifiques  (M. Paparil, Mme Malléjac, M. Degeilh, M. Pujol ) qui ont veillé au bon déroulement de ces épreuves.

 

Nous leur souhaitons bonne chance et beaucoup de réussite avant la publication des résultats programmée juste avant les vacances d'avril.

 

 

Page 1 / 1

haut de page